amadou-diawara-bologne

Amadou Diawara : Le précoce et surdoué guinéen qui fait rêver les grands d’Europe

Bologne – Amadou Diawara est né le 17 Juillet 1997 à Conakry, en Guinée. Ce jeune prodige a été déniché par son manager Numukeh Tunkara et son partenaire Robert Visan. Les deux partenaires collaborent ensemble pour l’amener à San Marino (Italie).  C’est le 22 Août 2015 que le jeune Diawara a fait ses débuts pour Bologne, dans un match à l’extérieur contre la Lazio de Rome à la 83’ de jeu en remplaçant Lorenzo Crisetig.

En effet, c’est lors de la rencontre entre la Lazio et la Bologne (2-1), samedi  22 Août 2015, de la 1ere journée du Calcio, au stade Olimpico de Rome, que le jeune Amadou Diawara, milieu de terrain des visiteurs a été mis sur le feu des projecteurs. Coach Delio Rossi, celui qui l’a lancé dans le monde du football professionnel, parle de l’enthousiasme mélangé avec du réalisme pour le premier match de Diawara. Coach Rossi a déclaré :

Il a un long chemin à parcourir et joue dans un rôle délicat, mais il a du caractère et peu continuer à s’améliorer au niveau de la formation. C’est avec prudence mais je peut d’ailleurs le qualifier de phénomène pour cette saison. Il ne se trompait pas.

Depuis cette première entrée en jeu, où le guinéen a fait un 100% de récupération et de duel gagné en moins de 7’ de jeu sur le terrain (4 interceptions, 3 duels gagnés sur 3), Amadou Diawara n’a plus quitté le feu des projecteurs du Calcio malgré des hauts et des bas de son club. De nos jours, le jeune milieu de terrain est l’une des grandes révélations de cette saison de Série A. Déjà mature et humble pour un jeune footballeur de 18 ans, le milieu guinéen a déjà Bologne et les grands clubs d’Italie dans sa poche. Certains journaux transalpins vont même Jusqu’à parler de l’intérêt de quelques grands d’Europe…

C’est avec la nomination de Roberto Donadoni, l’ancien ailier droit de la Squadra azura et du Milan AC, comme nouveau coach de la Bologne que le natif de Conakry verra sa carrière totalement vers le haut niveau. L’ancien entraîneur de Parme venu avec du new look a tout changé tout en prenant soin de ne pas palper à un pilier : Amadou Diawara. Avec 92% de passes réussies et une incroyable moyenne de 8,5 km parcourus par heure cette saison, ce meneur de jeu reculé relativement complet a su conserver la confiance précédemment acquise sous l’égide de l’ex coach Delio Rossi.

La force du joueur réside dans son travaille assidu, Diawara a construit ses compétences autour de la récupération de balle, de la lecture intelligente des situations offensives des attaquants adverses et un bon positionnement pour intercepter ou pour briser les contre attaques de l’équipe en face. Récupérer le ballon et de le distribuer de manière efficace mais simple tel est l’idéal de celui vient de déclarer aux journalistes italiens que son idole c’est le quadruple ballons d’or l’ivoirien Yaya Touré.

Je suis inspiré par Yaya Touré et je serais ravi de suivre ses traces.

Tandis que sa faiblesse réside dans sa jeunesse et son inexpérience, il est naturellement encore très jeune pour certains aspects techniques et physiques lors des grandes rencontres ou rendez-vous.

Il y a quelques mois encore, le jeune milieu évoluait en troisième division italienne, pour sa toute première saison pro. Le Guinéen de naissance, amené en Italie par son agent, doit son transfert au mois de juillet dernier à Bologne (pour 400 000€ environ) au directeur sportif Pantaleo Corvino, grand dénicheur de talents s’il en est, qui l’avait repéré plus tôt lors d’un essai à Lecce (D3, Italie). Combien de fois l’évolution est donc fulgurante et sans surprise pour le nouveau Rossoblu.

Il y a un gros intérêt de Chelsea. Il plaît aussi à Manchester City et Tottenham, la Juventus le suit, le Milan AC est dans l’ombre et une offre de 13 M€ de Schalke 04 vient d’être refusé, à entendre son agent Robert Visan,  Amadou Diawara est en effet pisté par les plus grands d’Europe.

Selon le Corriere di Bologna, Citizen et Blues ont déjà proposé jusqu’à 20 M€ pour le talentueux milieu de terrain. En réalité s’il y a transfert, la nouvelle pépite de Bologne devrait signer pour les Blues de Chelsea FC puis suivi d’un prêt à ailleurs pour le permettre de progresser plus rapidement.

Mais à Bologne un syndrome fait déjà peur pour un départ précipité. Pour éviter le Syndrome Mourad Meghni (Un espoir français que Bologne avait acheté mais qui n’a jamais confirmé après),  les Felsinei entendent le voir grandir au-delà de cette campagne.  Une aspiration partagée par l’intéressé aussi.

La qualité n’a pas d’âge, moi je travaille pour réaliser mes rêves. Avec ce groupe je me sens très bien, tout le monde m’aide, à l’entraînement comme en match, du gardien à l’attaquant, à Bologne je suis très bien. Je reste concentré sur le terrain et pas sur ce qui se passe en dehors, défendait-il dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport.

(Visited 3 times, 1 visits today)
Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
Mr SANO Abdoulaye

Chef du bureau GDF Guinée | Tel : (00224) 664 07 57 54

Facebook