sadou-diakite

Guinée: « le retard du démarrage du championnat, a des conséquences pour les clubs guinéens engagés dans les campagnes africaines», dixit Thierno Saibou DIAKITE

Contrairement à la saison dernière, le championnat national de ligue 1 et 2 n’a pas encore démarré jusqu’au 22 novembre 2018.

Un retard qui inquiète le consultant et chroniqueur sportif Thierno Saidou DIAKITE qui selon lui, cette situation aura des conséquences pour les clubs guinéens qui sont dans les compétitions africaines. Il a fait cette annonce lors d’un entretien qu’il a accordé à notre reporter. « C’est une inquiétude pour la simple raison lorsque le championnat ne démarre pas ça va pénaliser sérieusement le développement du football local. Parce que nous avons deux représentants en campagne africaine, le Wakirya en coupe de la CAF et le Horoya, en ligue africaine des champions. Figurez-vous ils ne s’entraînent, ils font des matches de test avec les équipes de la Guinée, et ces matches de test ne suffisent pas. Si au moins c’était des adversaires de l’étranger, ça peut un peu leur permettre de se mettre en jambes. A défaut de championnat, ils seront quelque peu handicapés par rapport à leurs adversaires qui jouent actuellement les championnats dans leurs pays respectifs », regrette-t-il.

Ce retard du démarrage du championnat est lié à un manque de moins de la part de la ligue guinéenne de football professionnel qui compte sur un appui de l’Etat. Thierno Saidou DIAKITE estime que la LGFP ne doit pas attendre le gouvernement pour débuter sa compétition. « A ce niveau, il y a une mise au point à faire. Il ne revient pas à l’Etat de financer le championnat. Son role, c’est trouver les infrastructures sportives. En 2012 au moment où on voulait lancer le championnat professionnel de football, moi j’avais émis des réserves et peut être j’étais l’une des rares personnes à dire que c’était quelque peu prématuré chez nous. Parce que la ligue professionnelle exige certaines prenables parce non seulement il faut que les clubs aient une situation financière bien appréciable. Ensuite il y a un contrat financier et un contrat administratif que la ligue passe avec la fédération », soutient le consultant sportif.

Pour le démarrage effectif du championnat national de ligue 1 et 2, Thierno Saidou DIAKITE fait des propositions à la LGFP. « Il faut que la ligue démarche pour trouver des sponsors, et il y a des arriérés de la saison passée que des clubs exigent de payer, il y a aussi des arbitres auxquels on doit les arriérés. Vous voyez. Donc il faut que la ligue trouve l’argent nécessaire pour pouvoir lancer le championnat ou à défaut, faire une avance auprès de l’Etat, mais qui va être remboursée », a-t-il conclut.

(Visited 76 times, 1 visits today)
Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
Mohamed Lamine KABA

Journaliste Sportif | Tél : (00224) 628 22 93 61

Facebook