Ligue 1 : « J’ai été délogé de mon hôtel depuis 6 mois », déclare Lancinet KONE, coach de l’ASK

Chez nos confrères de la radio continental FM ce dimanche, 21 octobre 2018 dans leur émission du sport, l’entraineur de l’association sportive de Kaloum parle de son calvaire qu’il rencontre aujourd’hui du coté de l’AS K. Selon lui, depuis le mois de mai dernier, il a été délogé de son hôtel, et actuellement qu’il passe la nuit dans une maison qui est payée par jour par les personnes de bonne volonté. Il dit aussi qu’il a peine à se trouver quoi à mettre sous les dents le jour d’aujourd’hui.
« J’ai beaucoup de respect pour l’AS Kaloum, les supporters et les dirigeants qui m’ont soutenu dans cette affaire. Effectivement on a fini la saison, un jour, le secrétaire général m’a appelé pour me dire que là où j’étais c’est particulier et de lui rejoindre à Cameroun, notre hôtel. Je suis parti. Moi j’ai respecté les consignes, et c’était normal. Deux semaines après là-bas, on m’a dit que l’hôtel n’a pas été régularisé, donc je ne peux pas rentrer mon gardien et moi. Quand on m’a dit ça, j’ai appelé Sam, l’entraineur adjoint avec Alain, ils ont effectué les démarches, il y’a le secrétaire général Aboubatry pour lequel j’ai beaucoup de respect, il a fait le décharge, mais c’était la nuit à 20 heures, je ne savais pas où partir avec mes valises. Donc le petit, lui, je lui ai confié à un joueur comme il est jeune, moi je suis resté, c’est comme ça que j’ai appelé en Cote d’Ivoire à la fédération, à la direction technique nationale, on m’a dit d’appeler coach Lapé pour lui expliquer la situation, et Lapé on m’a dit de trouver un coin où on paye par jour, c’est comme ça Lapé a payé trois jours et actuellement je n’ai rien et je ne suis pas au compte du club. Ce sont les personnes de bonne volonté qui me prennent en charge, telles le président du CIK, Titi CAMARA et autres personnes. Mais moi je veux que la situation se règle parce que j’ai d’autres opportunités ailleurs », regrette désormais l’ancien coach de l’association sportive de Kaloum.
En répondant à la question de nos confrères, l’entraineur ivoirien affirme que l’ASK lui doit 4 mois.
« Le club me doit quatre mois de salaire d’arriérés, et je demande au président de payer ces 4 mois pour que je puisse rentrer chez moi à coté de ma famille », a-t-il ajouré.
Pour sa part, le secrétaire général des sous-marins jaunes Aboubatry reconnait que son équipe doit à Lancinet KONE, mais pas 4 mois.
« Oui, je partage sa peine et je vous rassure que la situation sera réglée semaine à venir. Mais, le club ne lui doit qu’un seul mois, puisque depuis notre élimination en coupe nationale, il n’a plus un contrat avec l’AS Kaloum. Donc on ne le doit pas 4 mois », soutient-t-il.
A rappeler que l’association sportive de Kaloum a engagé KONE pour une saison.
Affaire à suivre

(Visited 10 times, 1 visits today)
Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
Mohamed Lamine KABA

Journaliste Sportif | Tél : (00224) 628 22 93 61

Facebook