GUINEE / MESURES DU GOUVERNEMENT EN FAVEUR DES ANCIENS SPORTIFS ET ARTISTES : LES OBSERVATIONS D’UN ANCIEN CAPITAINE DU SILY NATIONAL.

Nous remercions et saluons sincèrement la décision de reconnaissance des efforts des anciens sportifs et artistes qui se sont illustrés pour la gloire de la nation guinéenne (avec trophée, médailles ou non).
Que monsieur le président de la république et son gouvernement en soient vivement remerciés.
Nous, anciens footballeurs, remercions également les efforts fournis par les différents régimes à la tête du pays à notre endroit. Il est important cependant que la mesure soit appliquée dans l’intérêt de chacun et de tous.
Il faut un traitement d’égalité pour tous ceux qui ont défendu les couleurs nationales, tenir compte de l’histoire du sport guinéen.
Par rapport à la récente décision du gouvernement actuel d’accorder un montant mensuel aux anciens sportifs et artistes, nous savons que la discrimination constatée n’est pas le fait des anciens de Hafia, nos aînés, à ce que je sache, qui ont élaboré la liste limitée des bénéficiaires. La gestion du sport et la culture relève de l’état guinéen. Il est important à ce titre que le département assume la totalité de ses responsabilités pour appliquer la bonne mesure dans l’équité en intégrant le fait que dans l’histoire du sport guinéen, beaucoup de générations se sont succédées dans la défense des couleurs nationales. Si ce n’est pas possible de tenir compte de ce facteur, mieux valait ne pas dévoyer la belle initiative réparatrice du chef de l’Etat.
Aujourd’hui, nombreux sont les anciens qui vivent dans la précarité insupportable et humiliante pour une personne ayant passé une bonne partie de sa vie à défendre la patrie sur un front aussi difficile que le sport. Ils méritent respect et considération de ceux qui sont investis de la confiance présidentielle et incarnent aujourd’hui l’Etat guinéen dans le sport.
La première République n’a pas attendu la coupe ou les médailles pour élaborer une politique mettant les sportifs et les artistes dans les conditions qui ont justement permis à la Guinée de rayonner dans ces importants domaines.
Il est également souhaitable que le département envisage enfin une véritable politique sportive dans notre pays. Les responsables en charge des sports devraient comprendre que la reconversion dans le football est très difficile dans les pays africains, surtout un pays comme le nôtre.
Nous invitons tous les sportifs de se démarquer des querelles intestines inutiles entre nous et se donner plutôt la main pour le respect de nos droits mérités.
Battons nous ensemble, soyons unis, solidaire comme une seule personne pour réclamer nos droits mérités.
Vive la famille sportive
Vive le football guinéen
Vive la Guinée
Sylla Morlaye Mazo Ancien capitaine du sily nationale

Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
GDF Redaction

Toutes les dernières actualités sur le football guinéen, les dernières nouvelles de nos professionnels, le Syli National de Guinée et la Ligue 1

Facebook