Hommage de Moussa Sifo Camara à la figure emblématique du football Pape Diouf

La nouvelle est tombée comme un couperet hier soir, annonçant la mort d’une des icônes du football mondial, Pape Diouf, ancien président de l’Olympique de Marseille.

Cette figure du sport est décédée à Dakar, au Sénégal des suites de la pandémie de coronavirus, ce qui fait la première victime de ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Celui qui fut journaliste, agent de joueurs, puis président de l’Olympique de Marseille et candidat à la Mairie de la même ville de France était atteint du Coronavirus.

Pape Diouf était un grand dirigeant engagé et une éminence grise de la chose footballistique.

Pape Diouf s’était d’abord un esprit éclairé, rieur, rigoureux. C’était aussi une franchise aiguisée, juste, honnête, homme de principes.

Dans le milieu du football comme ailleurs, Pape Diouf ne craignait personne, et sa dialectique d’homme très cultivé culminait vite ses rares contempteurs.

Son nom restera à jamais associé à la ville de Marseille et son club de football, l’Olympique du même nom, qu’il présidera de 2005 à 2009.

Il fut aussi manager, agent de joueurs et journaliste, ce métier noble qu’il aimait.

Il était très fier de ses origines africaines, Pape le faisait même savoir sur les grandes chaînes de télévision lors qu’il débattait du football africain.

Agent de joueurs complet, journaliste aguerri, dirigeant hors pair.

Pape était le premier président noir à diriger un club de football en Europe.

Il pouvait être Maire de Marseille, président de la Fédération Sénégalaise de football ou voire même président de la Confédération Africaine de football (CAF).

Pape était un grand connaisseur du football, c’est pourquoi, il aimait les joueurs, coachs et supporters.

C’est cette sensibilité qui lui a permis d’être invité dans les grandes émissions de sports.

Ce baobab avait beaucoup de charisme, cela, grâce à sa vision du football.

Pape Diouf a passé des grands épopées avec l’Olympique de Marseille en Ligue 1 française comme coupes d’Europe.

Pape Diouf a toujours gardé la sagesse dans les grands débats et dans les tribunes de stades.

Cette disparition constitue une vive émotion dans le monde du football.

Dore en paix l’as du micro, l’agent de joueurs tout azimut, dirigeant complet.

Que Dieu le miséricordieux, l’omniscient, l’omnipotent t’accueil dans son paradis éternel. Amen !

Moussa Camara, connu sous le sobriquet (SIFO), est le chef protocole président Antonio SOUARE.

Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
GDF Redaction

Toutes les dernières actualités sur le football guinéen, les dernières nouvelles de nos professionnels, le Syli National de Guinée et la Ligue 1

Facebook