Six : « Je propose à Bouna de jouer une CAN et une coupe du monde »

Si Bouna Sarr était suspendu avec l’OM samedi soir pour la réception d’Angers au Vélodrome, il était tout de même suivi de près. En effet, le sélectionneur de la Guinée Didier Six était présent pour rencontrer le latéral droit olympien afin de le persuader d’accepter enfin de rejoindre sa sélection, lui qui la boude depuis 2013 en espérant un éventuel appel des Bleus. À 27 ans, il pourrait toutefois changer d’avis, et c’est ce que Didier Six essaie de provoquer chez lui, comme il l’explique au Phocéen. Interview :

Comment s’est passée votre rencontre avec Bouna Sarr ?

Didier Six : « Très bien. Maintenant, la décision lui appartient. Je lui ai dit que j’étais en train de construire un groupe avec la Guinée, que j’avais besoin de lui sur mon côté droit et qu’il était celui qu’il me fallait. C’est à lui de décider. Mais, l’entretien s’est très bien passé ».

Comment aimeriez-vous l’utiliser ? En défense ou comme ailier droit ?

DS : « Je le connais depuis longtemps, car je vivais à Metz lorsqu’il a débuté et je pense que cette position défensive lui convient parfaitement. Il voit le jeu arriver, il va vite, il est agressif, il a toutes les qualités pour jouer à cette place. C’est ce qu’il fait avec succès, d’ailleurs, avec l’OM ».

On sait qu’il a refusé la Guinée car il croyait en ses chances pour intégrer l’équipe de France. Vous pensez que c’est toujours le cas ?

DS : « Il aura 28 ans dans quelques semaines, et je pense qu’il sait qu’il va devoir prendre une décision. Personnellement, je lui propose de jouer la CAN et peut-être une coupe du monde. Est-ce que l’équipe de France peut lui proposer ça ? Je ne sais pas. La décision lui revient à 100 % ».

Vous le classez parmi les meilleurs latéraux de Ligue 1 ?

DS : « Sans aucun doute. Après, quand on parle de l’équipe de France, il y a quand même un potentiel énorme à chaque poste. Il en fait partie, mais il n’est pas tout seul. Il peut vivre une expérience internationale, et il ne faut pas qu’il ait de regrets à ce niveau-là quand il arrêtera sa carrière ».

Vous pensez avoir été persuasif avec lui ?

DS : « Je ne sais pas, c’est sa décision. On s’est donné des points de rendez-vous et je reviendrai vers lui parce que j’ai vraiment envie qu’il vienne. Je suis en train de construire quelque chose de costaud avec la Guinée, à moi de tout faire pour que Bouna nous rejoigne ».

Par le phocéen

Partager cet Article

Commentaires

commentaires

Share
GDF Redaction

Toutes les dernières actualités sur le football guinéen, les dernières nouvelles de nos professionnels, le Syli National de Guinée et la Ligue 1

Facebook